Arnas, un peu d'histoire...

Arnas-LongsardL’origine d’Arnas se confond avec celle d’un ancien prieuré bénédictin (XIe siècle), cédé à l’Abbaye de Savigny, et de l’abbaye de Joug-Dieu (XIIe), aujourd’hui disparus l’un comme l’autre.

Ce petit village fut témoin, en 1814, d’une bataille entre les troupes françaises et autrichiennes. Ces dernières l’occupèrent après leur victoire. Arnas en conserve la trace avec la pierre tombale d’un officier autrichien, Joseph d’Ehrnstein, aujourd’hui placée dans un mur proche de l’église.

La chapelle des Rues (XVIIe), le château d’Herbain et celui de Longsard (XVIIIe), entouré de ses jardins à la française (privé, ouvert quelques jours par an au public), font partie du patrimoine de la commune.

Avec ses 3200 habitants, c’est la plus petite commune de l’agglomération mais elle dispose paradoxalement de la plus grande superficie. Le village s’est formé autour de son prieuré – la nouvelle Mairie - et de son église du XIIème siècle remaniée en 1906.

A la sortie du diffuseur Nord de l’autoroute A6 desservant Villefranche, c’est une commune où il fait bon vivre ou séjourner temporairement dans plusieurs gîtes et chambres d’hôtes aménagés dans de belles demeures.